Logo Paroisse Saint Colomban

La Nouvelle église Saint-Colomban

Retrouver toutes les informations sur le projet de la Nouvelle église Saint-Colomban.

Lire la suite

Saint-Colomban

Saint Colomban, marcheur de Dieu
Un article de Christine Martin. 

Lire la suite

Vie paroissiale

Retrouver toutes les actualités et informations paroissiales du moment.

Lire la suite

« Dire “oui” au Seigneur, c’est oser embrasser la vie comme elle vient, avec toute sa fragilité, sa petitesse et, souvent, avec toutes ses contradictions et ses insignifiances… L’amour du Seigneur est plus grand que toutes nos contradictions, nos fragilités et nos petitesses, mais c’est précisément à travers nos contradictions, nos fragilités et nos petitesses qu’il veut écrire cette histoire d’amour ». Tel est le cœur du message que nous a adressé le pape François et qui m’a tout spécialement marqué lors de la veillée de clôture des 34ème JMJ au Panama, auxquelles 44 jeunes du diocèse de Meaux ont participé et que j’ai eu la joie d’accompagner.

À l’heure où nous démarrons une nouvelle année, où nous avons peut-être à poser des choix qui engagent notre vie, la parole vigoureuse du Saint Père m’a vraiment interpellée : « la force du “oui” de Marie attire toujours l’attention… ». Ce fut une chose différente d’une acceptation passive ou résignée, d’un “oui” voulant dire : on verra bien ce qui va se passer…

Ce fut le “oui” de celle qui veut s’engager et risquer, de celle qui veut tout parier, sans autre sécurité que la certitude de savoir qu’elle était porteuse d’une promesse. Elle aura, sans doute, une mission difficile, mais les difficultés n’étaient pas une raison pour dire “non”... Le “oui” et les envies de servir ont été plus forts que les doutes et les difficultés ». J’ai été frappé par la vivacité spirituelle des jeunes du diocèse désireux de s’engager dans l’élan de ces JMJ, là où le Seigneur les appelle, notamment dans nos paroisses et aumôneries. La parole du pape François est pour eux un puissant encouragement ! J’ai aussi été marqué par la générosité débordante de l’accueil des « jmjistes » : forces de l’ordre, pompiers, familles, jeunes ou plus âgés… c’est le « bienvenido a Panama ! », d’un pays tout entier qui a résonné. Alors que je présidais une célébration de la Parole au sein d’un pueblo (village), l’un des paroissiens m’a dit : « merci d’être venu de si loin pour nous partager ta joie de croire ».

J’ai alors pris conscience de l’impact de notre venue : avoir fait le déplacement et refléter l’expérience d’une même foi en Jésus-Christ est aux yeux des panaméens un immense hommage à l’égard de leur peuple, qui renouvelle et enrichit leur foi. Durant ces JMJ, j’ai tout spécialement confié à « Maria la Antigua » - la Sainte Vierge Marie à qui est consacré le Panama depuis l’arrivée des espagnols en 1501- les intentions de notre paroisse. Frères et sœurs, alors que nous venons de célébrer la présentation du Seigneur au Temple, n’ayons par peur de nous offrir tout entier au Christ, pour son Église et pour le monde.

Jean-Baptiste Pelletier diacre